Introduction

La conception de l'architecture de typage de l'information Darwin (DITA) se fonde sur la dérivation de types d'information multiples, ou de types de thème, à partir d'un thème générique commun. Cette référence de langage décrit les éléments qui composent la définition DTD du type topic et ses descendants initiaux d'information typée : concept, reference, task et glossentry. Elle décrit également la définition DTD de la carte DITA et sa spécialisation courante (bookmap) ainsi que divers domaines DITA fondés sur des thèmes et des cartes.

Cette spécification décrit les détails spécifiques de chaque élément dans le langage DITA OASIS. La spécification séparée de l'architecture DITA contient des informations détaillées sur la spécialisation DITA, quand utiliser chaque type de thème, comment interagissent les thèmes et les cartes, l'explication de comportements complexes tels que l'attribut conref et le traitement conditionnel, et beaucoup d'autres pratiques exemplaires pour travailler avec DITA.

Les éléments qui constituent la conception DITA représentent un ensemble de différentes matières de création, chacune regroupé dans son chapitre propre. Les sections majeures comprennent :

Outre les thèmes d'entrée de glossaire, la spécialisation bookmap, le domaine xNAL et le format ditaval formalisé, DITA 1.1 inclut également un nouveau domaine d'indexation, des éclaircissements sur les éléments <image> et <object>, les nouveaux attributs props et base pour la spécialisation des attributs et plusieurs autres éléments :

DITA 1.1 inclut un nouvel attribut dir pour faciliter la localisation. Cet attribut, avec d'autres attributs de localisation, est désormais disponible sur presque tous les éléments DITA. De plus, les attributs communs metadata et id qui étaient disponibles sur plusieurs éléments dans DITA 1.0 le sont sur pratiquement tous les éléments.

Terminologie

Les mots-clés « doit », « ne doit pas », « obligatoire », « devra », « ne devra pas », « devrait », « ne devrait pas », « recommandé », « peut » et « optionnel » doivent s'interpréter comme décrit dans le document [RFC2119].

Références normatives

[RFC2119]
S. Bradner, Key words for use in RFCs to Indicate Requirement Levels, http://www.ietf.org/rfc/rfc2119.txt, IETF RFC 2119, March 1997.