3.1.4. Texte intermédiaire

Les écrivains connaissent bien l'écriture narrative, dans laquelle ils fournissent des transitions qui conduisent le lecteur d'une section à la suivante (comme « Ensuite nous verrons... » ou « Ayant terminé les tâches précédentes,... »). Le paradigme par thèmes au cœur de la conception de DITA — et implicite dans le modèle bookmap dérivé des cartes DITA — favorise un style d'écriture qui réduit l'emploi de ce remplissage entre les thèmes.

Pourquoi une orientation vers les thèmes dans l'écriture ?

L'écriture thématique (topic-oriented writing) est une approche disciplinaire de l'écriture qui met l'accent sur la modularité et la réutilisation d'unités d'information compactes : les thèmes. Un thème contient suffisamment d'information pour communiquer entièrement une idée ou une tâche en une lecture. Les thèmes bien rédigés peuvent être réutilisés dans plusieurs contextes, à condition que les rédacteurs fassent attention à quelques points.

Concision et justesse

Les lecteurs qui essayent d'apprendre ou de faire quelque chose rapidement apprécieront que l'information soit écrite dans une forme claire facile à suivre et contienne seulement les renseignements nécessaires pour réaliser leur tâche ou saisir un fait. Recettes, entrées d'encyclopédie, procédures de réparation automobile, toutes sont des unités informationnelles (informational units) qui servent une unité d'information particulièrement pertinente (focused unit of information) que quelqu'un a consultée. Tout ce qui est avant ou après dans la séquence du document est sans intérêt : le thème contient tout ce qui est pertinent à la raison pour laquelle le lecteur a consulté le thème au premier chef.

Indépendance de position

Un thème bien écrit est réutilisable dans un autre contexte s'il est « indépendant du contexte » (context free), à savoir qu'il peut être insérer dans un nouveau document sans révision de son contexte pour citer un contexte modifié. C'est là où la question du texte intermédiaire est peut-être la plus évidente pour les écrivains nouvellement introduits à l'orientation thématique. Les phrases telles que « Comme nous l'avons vu précédemment… » ou « Cette première étape terminée… » auront vraisemblablement peu de sens si le thème est réutilisé dans un nouveau contexte dans lequel ces conditions préliminaires sont peut-être différentes ou n'existent plus. Un thème bien écrit se lira correctement dans tout contexte nouveau parce que le style d'écriture qu'il contient ne conduit pas le lecteur hors du thème.

Indépendance de navigation

La plupart des pages web HTML sont un mélange de contenu et de navigation, les liens qui s'y trouvent représentant le tissu des séquences de lecture et les choix que peut faire le lecteur au cours de la navigation dans le site web. À l'évidence, un thème autonome ne devrait contenir aucune navigation qu'il faudrait changer si le thème était utilisé dans un contexte différent. La conception DITA permet de séparer la navigation des thèmes au travers de l'utilisation de cartes (ditamap) qui représentent une organisation des thèmes pour des informations livrables (information deliverables) particulières. Quoiqu'il en soit, les auteurs sont toujours tentés de fournir des liens au sein du contenu d'un thème permettant aux lecteurs de consulter des ressources externes. DITA n'interdit pas de telles liaisons et, en fait, le balisage permet aux auteurs d'indiquer que ces liens sont externes — en choisissant leur ouverture dans une nouvelle fenêtre de navigateur plutôt que d'amener le lecteur à prendre une voie tangente (navigational tangent). Un thème DITA bien écrit évite en général les liaisons internes à d'autres thèmes dans l'ensemble de document ; celles-ci sont mieux prises en compte au travers de la carte, qui permet d'utiliser les thèmes dans tout contexte sans révision interne.

Solutions de rechange au texte intermédiaire

L'orientation d'un thème ne signifie pas que l'on ne puisse pas créer de transitions dans DITA. La clé de l'indépendance de position et des séquences d'intention tient à l'utilisation habile des caractéristiques du balisage DITA.

Pour DITA 1.1, l'attribut print sur l'élément <topicref> d'une carte DITA admet désormais la nouvelle valeur "printonly" qui conduit le traitement à passer un tel thème si la carte sort dans un format en ligne où les transitions ne sont pas nécessaires. Un thème prévu en "printonly" peut s'écrire en tout style qu'un auteur estime nécessaire afin de laisser le thème servir de thème intermédiaire dans le flux de l'information imprimée. Un thème DITA peut se réduire à un titre, et on peut donc travailler un thème intermédiaire afin qu'il contienne juste l'information nécessaire pour cette occasion de sortie spécifique.

Une autre stratégie envisageable pour insérer des séquences intermédiaires dans une carte de thèmes est l'utilisation de conditions pour inclure ou exclure le contenu des descriptions courtes ou des paragraphes à la fin d'un thème. Elle peut fonctionner si votre équipe est rigoureuse, mais elle n'est pas aussi générale que l'approche "printonly" — si vous partagez vos thèmes à marques conditionnelles avec d'autres partenaires commerciaux ou d'autres équipes, il faudra leur communiquer les paramètres d'exécution corrects afin que ces conditions soient honorées comme vous le prévoyiez. La méthode "printonly" fonctionne en général pour quiconque hérite des cartes référençant des thèmes intermédiaires.