5.7. Spécialisation dans le contenu

La spécialisation s'exprime dans le contenu au travers de l'utilisation de deux attributs : l'attribut class et l'attribut domains. Ils ne sont normalement pas présents dans l'instance de document mais fournis par des valeurs par défaut exprimées dans une définition DTD ou un schéma.

  1. 5.7.1. Pourquoi la spécialisation dans le contenu ?
    Les attributs de spécialisation permettent aux processus et aux outils de connaître à quel ensemble de règles le balisage est conforme. Cela permet la réutilisation des outils et des processus pour un balisage inhabituel.
  2. 5.7.2. Spécialisation des attributs
    Lors de la création d'une spécialisation structurelle, on peut limiter le contenu des attributs existants sur les nouveaux éléments ; on peut également créer de nouveaux attributs au travers d'une spécialisation de domaine depuis l'attribut props (pour le traitement conditionnel) et l'attribut base (pour les autres attributs à valeur simple).
  3. 5.7.3. L'attribut class
    Chaque élément déclaré dans l'architecture DITA a un attribut class. Cet attribut fournit une relation entre le nom courant de l'élément et ses équivalents plus généraux. Plus le type d'élément est spécialisé, plus la valeur de son attribut class est longue.
  4. 5.7.4. Syntaxe de l'attribut class
    L'attribut class a une syntaxe particulière à respecter pour son traitement correct.
  5. 5.7.5. L'attribut domains
    L'attribut domains liste les noms des domaines utilisés par le type de document courant, et l'ascendance de chaque domaine. L'attribut domains est déclaré sur l'élément racine de chaque type de thème.
  6. 5.7.5. Validité de la spécialisation
    Lorsque l'on spécialise un élément à partir d'un autre, ou un nouvel attribut à partir des attributs props ou base, le nouvel élément ou le nouvel attribut doivent obéir à certaines règles pour être une spécialisation valide.
  7. 5.7.7. Généralisation
    On peut généraliser un contenu spécialisé vers un type ancêtre. Le processus de généralisation peut conserver les informations du niveau de spécialisation précédent afin de permettre des allers-retours entre les formes spécialisée et non spécialisée du même contenu.