3.2.6. Héritage des attributs et métadonnées dans les cartes

Quelques attributs et métadonnées peuvent être hérités en fonction des structures dans la carte.

L'héritage est additif sauf là où cela entraînerait un conflit. En cas de conflit, la valeur définie la plus proche (la plus spécifique) de l'élément <topicref> prend effet. Dans une table de relation, les métadonnées au niveau de la rangée sont considérées plus spécifiques que celles au niveau de la colonne, comme montré dans la hiérarchie de contenance suivante :

Les attributs et éléments de métadonnée suivants s'héritent :

Attributs
audience, platform, product, otherprops, rev
props et tout attribut spécialisé à partir de props
linking, toc, print, search
format, scope, type
xml:lang, dir, translate
Éléments
author, source, publisher, copyright, critdates, permissions
audience, category, prodinfo, othermeta

Les attributs et les métadonnées peuvent se définir au niveau racine (attributs sur l'élément <map>, et élément <topicmeta> en sous-élément direct de l'élément <map>) pour s'appliquer à toute la carte. On peut également les appliquer à tout point dans une hiérarchie, un groupe ou une table. Les tables peuvent être particulièrement utiles pour la gestion des attributs et des métadonnées, puisqu'on peut les appliquer à des colonnes ou des rangées entières aussi bien qu'à des cellules individuelles.

Bien que l'attribut chunk n'hérite plus des valeurs provenant de conteneurs (à compter de DITA 1.1), spécifier une valeur pour chunk sur l'élément <map> ou l'élément de spécialisation de carte établit une valeur de composition (chunking) par défaut qui s'applique à la carte entière, à moins d'être supplantée par des paramétrages d'attributs chunk ailleurs dans le document.